Comment entretenir son avocatier ?

Jeune avocatier

Le pré-requis au sujet qui suit est bien sûr d’avoir un avocatier.

Si vous n’en avez pas encore, vous pouvez apprendre à faire germer un noyau d’avocat en lisant l’article qui se trouve ICI.

L’avocatier, également connu sous son nom latin de persea americana, est un arbre fruitier à feuillage persistant, amoureux de chaleur et de lumière. En France, il constitue une plante d’intérieur élégante au feuillage vert vif et persistant, il se plaît dans nos foyers à condition de lui offrir de bonnes conditions d’humidité.
Avec de la patience et quelques soins attentifs, il semble même possible de récolter de jolis avocats que vous pourrez être fier de déguster !

Caractéristiques de l’avocatier :

  • Nom latin : persea americana
  • Synonymes : laurus perseu, persea rubigena
  • Famille : Lauracées
  • Origine : Mexique, Amérique centrale
  • Période de floraison : juin, juillet
  • Couleurs des fleurs : jaune-vert
  • Type de plante : arbre (à l’état naturel) /plante d’intérieur (sous nos latitudes)
  • Type de végétation : vivace
  • Type de feuillage : persistant

L’avocatier est originaire d’Amérique du Sud et notamment du Mexique, du Guatemala et des Antilles. C’est un arbre fruitier à feuillage persistant s’épanouissant par climat chaud, bien ensoleillé et dans une terre suffisamment humide. Le froid, la sécheresse ou encore un excès d’eau peuvent remettre en cause sa survie.

Cultivé en pleine terre, il atteint facilement 10 à 15 m de hauteur. Il se révèle de dimensions beaucoup plus modestes en pot : 2 à 3 m seulement, après quelques années de soins.

L’avocatier peut être une ravissante plante d’intérieur, au feuillage vert vif et brillant, lancéolé (en forme de lance), à revers vert pâle. S’il est bien entretenu, il deviendra un véritable arbre fruitier dont les avocats nous régalent.

La floraison de l’avocatier s’effectue en deux temps : les premières fleurs sont femelles, avant de laisser place aux mâles. Cette floraison hermaphrodite lui permet d’assurer seul sa reproduction. Ce sont de petites fleurs discrètes, dotées chacune de 3 pétales et 3 sépales, rassemblées en grappes se développant au bout des branches de la plante.

Les fruits de l’avocatier se développent généralement en décembre-janvier. Ils possèdent la particularité de ne mûrir qu’une fois cueillis. Il faut toutefois compter plusieurs années de culture pour obtenir ses premiers fruits.

Entretenir son noyau d’avocat

Pour favoriser la croissance de l’avocatier et le développement des feuilles il est nécessaire de maintenir la terre humide et de garder la plante dans une ambiance plutôt chaude et lumineuse.

Petite astuce, pour éviter que la plante pousse seulement en hauteur, il faudra « pincer » votre avocatier. “Pincer” cela signifie couper le haut de la tige principale après que celle-ci ait bien développé ses premières feuilles. Normalement, cela devrait amener l’avocatier à développer de nouvelles ramifications à sa base. Cette opération doit être effectuée une fois que la plante mesure environ 30 cm.

Pensez à humidifier également les feuilles de l’avocatier, surtout pendant la période estivale

Il peut également être bénéfique à la plante de lui apporter un peu d’engrais pour plante verte sur la période allant du printemps à l’automne.

Avec tous ces basiques, vous devriez avoir les conseils de bases nécessaires à l’entretien de votre avocatier. Et pour démarrer si vous n’avez pas encore d’avocatier, c’est par ICI.

Vous trouverez d’autres astuces et informations utiles dans la section jardinage du blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *