Visite de la Grèce Continentale en 14 jours – L’itinéraire immanquable

by MyLittleDecouvertes

Cela fait des semaines et même des mois que je veux rédiger cet article et que je n’en prends pas le temps. Finalement ça va enfin être fait et heureusement car les vacances approchent pour certains.
Cet article fait suite à notre dernier voyage à ma moitié et moi-même. L’été dernier (en plein dé-confinement Covid-19) l’une des destinations les plus simples d’accès était la Grèce et comme nous n’y avions jamais été, c’est sur ce beau pays que nous avons jeté notre dévolu.
L’arrivée du printemps et de l’été donnera sûrement des velléités de voyage à bon nombre d’entre vous, il est donc grand temps de vous partager mes idées pour organiser votre voyage.

Comme à mon habitude j’ai organisé le voyage moi-même. Pas d’agence de voyage ou de tour opérateur pour moi. Je pense que le jour où je ferais appel à ce type de service c’est que la destination sera vraiment mais alors vraiment très exotique au niveau barrière de la langue et de la culture.
Je disais donc une organisation par nos propres moyens et à ce titre je voulais vous partager notre retour d’expérience et nos conseils.

Alors le voyage s’est décidé grosso modo un mois et demi avant la date de départ. Départ en plein mois d’août, je pense que situation Covid oblige, nous avons été chanceux sur les prix et les disponibilités des hébergements pour un bon rapport qualité/prix avec une date de départ plutôt rapprochée de la date de réservation.

Nous sommes partis en Grèce continentale car nous voulions voir de beaux paysages certes mais aussi de la culture et pas uniquement des paysages paradisiaques et une eau cristalline. De plus les «grosses» îles semblaient prises d’assaut par tous les touristes en mal de voyages.

Je vais vous partager ci-dessous notre itinéraire. Si vous êtes pressés, voici le raccourci direct vers l’itinéraire.
Vous trouverez également plus bas dans ce billet, après l’itinéraire, une petite synthèse sur la Grèce en terme de climat, de culture, de monnaie… Bref tout ce qui peut vous servir à planifier votre voyage. Le tout est basé sur notre propre expérience et sur les informations que vous pourriez trouver par ailleurs mais que j’ai tenté de vous rassembler ici pour vous faire gagner du temps.
Pour les plus médisants et agressifs que je vois déjà arriver d’ici dans les commentaires, oui nous essayons de faire attention à la planète dans nos vies quotidiennes et je vous partage sur ce blog certaines idées pour être plus verts dans nos vies. Il n’empêche que nous aimons voyager, que la vie est courte et que protéger le monde c’est bien mais encore faut-il pouvoir en profiter et le découvrir. Alors oui nous prenons l’avions de temps en temps (pas tous les ans), il n’en reste pas moins que pendant nos voyages nous gardons notre sensibilité et que tout ce sur quoi nous pouvons faire attention ne le mettons en œuvre.
Cette clarification faite, nous allons pouvoir reprendre le fils de ce voyage.

Nous sommes donc partis 14 jours et nous avons choisis de faire un road trip aux travers d’une bonne partie de la Grèce. Le rythme était assez soutenu au départ mais beaucoup plus calme sur la fin puisque nous avions choisis de faire une pause de quelques jours sur une petite île des Sporades.

Globalement pour planifier l’itinéraire je me suis appuyé sur le site voyagetips.com qui propose différentes suggestions d’itinéraires en Grèce Continentale pour des durée allant de 6 jours à 21 jours.

En complément j’ai utilisé un guide du routard qui est toujours une bonne source d’information à mon sens.

Pour les logement ça a été 80% de Airbnb, 10% de logement chez des particuliers via Booking.com et 10% d’Hôtels.

Bien sûr j’ai parlé de Road Trip donc nous avions loué une voiture . Nous sommes passés par GoldCar qui est une bonne alternative selon moi car situé à proximité de l’aéroport d’Athènes (environ 2 km) mais moins cher que les Hertz, Sixt et consorts … présents directement dans l’aéroport. L’avantage c’est que GoldCar a malgré tout un service de navette qui vient vous chercher et vous ramener à l’aéroport. Petite précision au passage, le véhicule que nous avions loué était hybride.

Voilà on va pouvoir passer à la suggestion d’itinéraire

Itinéraire 14 Jours en Grèce avec halte de 3 Jours à Skiathos (île des Sporades)

Etape 1: Athènes (2 jours)

Vous êtes arrivez à Athènes, il est maintenant temps de découvrir la capitale grecque!

Je vous propose de commencer par la visite du musée de l’Acropole qui permet d’en apprendre plus sur l’histoire d’Athènes et de mieux situer par la suite les monuments que vous verrez.
Le dernier étage du musée offre en plus une première très belle vue sur le Parthénon.

Vous pouvez acheter vos billets coupe file pour le musée en avance afin d’éviter la queue à l’entrée :

https://www.tiqets.com/fr/activites-attractions-athenes-c99239/billets-pour-musee-de-l-acropole-coupe-file

Le monument le mieux conservé et restauré de l’Acropole est sans doute le Parthénon. Dédié à Athéna, c’est l’un des premiers édifices de l’Antiquité à avoir été bâti entièrement avec du marbre. 

Sur le site de l’Acropole, vous pourrez également voir 2 autres temples, également en l’honneur d’Athéna ainsi qu’un théâtre et un amphithéâtre.

A la sortie du musée, vous voudrez peut-être faire une pause-déjeuner et ça tombe bien car le quartier autour de l’Acropole, Plaka regorge de restaurants et tavernes. 

Cependant si vous ne souhaitez pas vous attabler au restaurant, vous pouvez toujours manger sur le pouce un gyros au poulet ou au porc, le sandwich grec par excellence.  Suivi d’une bonne glace en dessert ou d’un yaourt grec !

Pour l’après-midi commencez par une balade dans Plaka, l’un des quartiers les plus anciens de la ville. Dans ce quartier, il y a beaucoup de boutiques de souvenirs mais le lieu a su conserver son côté pittoresque. 

Dirigez-vous ensuite vers l’Agora Antique, pour la 3 ème visite de cette journée à Athènes. Place centrale de la ville dans l’Antiquité, on y trouve le temple d’Héphaïstos, qui est l’un des temples doriques les mieux conservés dans l’ensemble de la Grèce.

Le musée de l’Agora est également intéressant pour pouvoir se représenter le site dans l’antiquité et voir plusieurs statues.

A la sortie, promenez-vous à Monastiraki, un quartier réputé pour ses boutiques diverses et variées, organisées à la façon d’un souk. On y trouve de tout: vêtements, chaussures, bijoux, souvenirs.

S’il vous reste un peu d’énergie, vous pourrez finir la journée en grimpant à la colline de Philoppapos pour assister au coucher de soleil sur l’Acropole. Le sommet permet de contempler une vue panoramique sur toute la ville jusqu’au port du Pirée.

Passez votre première nuit à Athènes.

Le lendemain, continuez ce voyage en Grèce en continuant votre découverte d’Athènes.

Je vous propose d’entamer par un passage au stade Panathéique. Construit au IV ème siècle avant JC, il accueillait de grandes compétitions sportives où avaient lieu des épreuves de lutte, d’athlétisme et de courses de chars. C’est également l’endroit où se sont tenus les premiers jeux olympiques modernes au 19 ème siècle.
Pour 5€, vous pourrez accéder à l’intérieur, aux gradins et à la piste.

Vous pouvez ensuite vous diriger vers le parc du Zappeion et le jardin national, à 5 minutes à pied du stade (les 2 sont limitrophes) pour une petite promenade bucolique à l’ombre et au frais. Faites ensuite un bref passage au niveau de la porte d’Hadrien et du temple de Zeus.

Je vous suggère ensuite de mettre le cap sur la place Syntagma pour aller observer la relève de la garde qui a lieu toutes les heures. C’est l’une des attractions touristiques principales d’Athènes, du fait des costumes traditionnels des gardes: jupe, collants blancs et chaussures à pompons !

Le principal bâtiment à voir sur la place est le Parlement, siège du pouvoir politique grecque.

Faisant face à la place Syntagma, vous pouvez ensuite emprunter la rue Ermou. C’est la rue à faire à Athènes si vous aimez le shopping. Vous y trouverez les grandes marques internationales comme Zara ou H&M.

Si vous la suivez jusqu’au bout, vous atteindrez le quartier Monastiraki. Comme vous l’avez déjà visité hier, je vous propose de poursuivre la journée par la visite du musée national archéologique d’Athènes. Sa collection, allant de l’époque néolithique à la période romaine est vraiment très riche! Le masque en or d’Agamemnon en est une des pièces les plus réputés.

Et pour finir la journée vous pouvez monter à la colline de Lycabette, l’un des belvédères les plus connus pour admirer le coucher de soleil sur l’Acropole et la ville. Le sommet de la colline peut être rejoint à pied par des escaliers ou en téléphérique. Je vous suggère d’emmener avec vous un gyros si vous voulez diner au sommet avec vu sur le coucher de soleil.

Dormez une nouvelle nuit à Athènes.

Etape 2: Mycènes / Epidaure / Nauplie (1 jour)

La deuxième étape marque le début de la partie road trip de votre voyage en Grèce.

Montez dans votre voiture et partez découvrir le Péloponnèse. 

Faites un premier stop à environ 1 heure de route d’Athènes, pour aller voir le canal de Corinthe. Creusé dans la roche, ce canal est particulièrement impressionnant car très haut et étroit. Lors du passage des bateaux, vous pourrez voir qu’il y a intérêt à bien calculer la trajectoire!

Remontez ensuite en voiture pour environ 1h20 minutes de trajet jusqu’à Epidaure, un autre site archéologique majeur du Péloponnèse.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, on vient à Epidaure pour contempler son théâtre antique, un chef d’œuvre d’architecture. Construit au IV ème siècle, son acoustique est exceptionnelle.

A Epidaure, se trouve également un temple dédié à Asclepios (dieu de la médecine) car le site est ancien lieu de pèlerinage pour de nombreux malades qui venaient ici demander une guérison miraculeuse. Il y a aussi un tout petit musée archéologique.

Seul le théâtre est encore bien conservé. Le reste est en ruines et entouré par des échafaudages.

Rejoignez ensuite votre dernière étape de la journée, la jolie ville de Nauplie. Comptez 30 minutes de trajet depuis Epidaure.

Nauplie est une petite ville située en bord de mer. Elle est constituée de 2 zones: une partie moderne et la vieille ville avec ses rues pittoresques. Vous pourrez y faire une balade agréable.

Elle possède aussi 3 forteresses:

  • L’îlot Bourtzi, construit à l’entrée du port
  • La forteresse d’Acronauplie qui offre une vue sympa sur la ville et le Bourtzi. Elle est très facilement accessible en voiture, ça ne vous prendra que 5 minutes pour aller admirer la vue.
  • La forteresse de Palamède qui domine la ville. C’est la plus grande et la plus impressionnante des 3. Mais sa visite n’est pas pour tout de suite, je vous la réserve pour le programme du lendemain !

Pour finir la journée, je vous propose d’aller à plage d’Arvanitia, une petite plage de galets assez sympa pour bronzer et se baigner. Vous pouvez aussi louer des transats et parasols à la plage privée qui s’y trouve. Reposez vous avant la grosse journée de route du lendemain.

Passez la nuit à Nauplie.

Etape 3: Forteresse de Palamède / Monemvassia (1 jour)

Monemvassia

Aujourd’hui, poursuite de cet itinéraire en Grèce, par la visite de la forteresse de Palamède, à Nauplie.

Essayez d’y aller assez tôt car le programme de la journée inclut pas mal de temps de route.

Vous pouvez rejoindre la forteresse directement en voiture, il y a un parking à l’entrée. La forteresse est vraiment grande et bien aménagée. Il y a de nombreux bastions et point de vue sur la mer et Nauplie. L’entrée coûte 8€. Comptez environ 1h30 à 2 h pour en faire le tour.

Remontez en voiture direction Monemvassia qui se trouve tout de même à 3 heures de route de Nauplie. Faites moi confiance, le village est un incontournable d’un séjour dans le Péloponnèse.

Il est situé sur un îlot atteignable en traversant une digue. C’est un peu le Mont St Michel grec. Des parkings se trouvent au bout et le long de la route. Le mieux est de garer votre voiture là et de prendre ensuite la navette (1€) qui vous emmène à l’entrée du village car ce dernier est entièrement piéton. Vous pouvez également y aller à pied (comptez environ 15 minutes).

Vous n’aurez un aperçu du village qu’après être passé sous le mur d’enceinte car Monemvassia est en effet totalement indétectable depuis l’extérieur de l’enceinte. Construite à flancs de falaise, elle a servi de forteresse naturelle pendant les invasions barbares ou les guerres contre les Francs ou les Turcs.

Aujourd’hui, le village est plein de bars, boutiques d’artisanat et de produits locaux mais la promenade dans les ruelles pavées est vraiment très belle. La place principale abrite une église et une cathédrale. 

Depuis le bas de Monemvassia, vous pouvez accéder à la forteresse en haut de la falaise par plusieurs chemins. Là haut, la vue sur les toits en contrebas et la mer est splendide.

Après Monemvassia, je vous invite à reprendre la route jusqu’à Mistra, à environ 1h30. C’est le mieux pour être près du site à voir le lendemain. Passez une nuit à Mistra.

Etape 4: Mistra / Olympie (1 jour) 

Pour l’étape 4 de ce road trip en Grèce, la matinée sera consacrée à l’un des sites datant du Moyen Age en Grèce : Mistra (ou Mystras). Comptez seulement 5 minutes en voiture pour le rejoindre depuis le village.

Le site est divisé en 2 parties: la ville haute et la ville basse. Chacune possède un parking et une billetterie.

Rejoignez d’abord en voiture le parking du haut. Après avoir pris votre billet d’entrée (à conserver car il vous sera demandé à l’autre entrée), vous pourrez découvrir cette ancienne cité fortifiée, autrefois capitale de l’Empire Byzantin et aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

La partie haute du site comprend notamment une forteresse qui offre un magnifique panorama sur la plaine. A voir également: l’église Agia Sofia, le petit palais et le palais des Despotes.

Le mieux est ensuite de reprendre votre voiture pour descendre jusqu’à la seconde entrée. Si vous descendez à pied par l’escalier, il faudra ensuite tout remonter.

La ville basse comprend des églises, monastères et couvent. Je vous recommande d’aller voir:

  • Le couvent de la Pantanassa
  • Le monastère de la Peribleptos
  • Le monastère du Brontochion
  • L’église de l’Agios Teodoros

Situé en pleine nature et grâce à la qualité de la restauration effectuée sur les bâtiments, Mistra fait partie des plus beaux lieux à voir lors de cet itinéraire conseillé en Grèce.

Pour tout visiter, comptez au minimum 3h30. Le site est vaste et ce n’est pas plat!

On poursuit ce circuit en Grèce en voiture en se rendant sur un autre site extrêmement populaire lors d’un tour du Péloponnèse: Olympie.

2 heures de route sont nécessaires pour rejoindre Olympie depuis Mystra.

Si on compte environ 3 heures de balade + 2 heures de trajet, vous devriez arriver à Olympie vers 15 ou 16 h, ce qui vous laissera le temps de visiter le site archéologique en fin d’après-midi. Et ça tombe bien, car vous éviterez les cars de touristes du matin et qu’en plus la luminosité sera meilleure pour vos photos.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO (encore un), Olympie est le lieu où se se sont tenus, entre 776 et 393 avant JC, les Jeux Olympiques. Il s’y déroulait de nombreuses épreuves dont notamment le lancer de disque, les courses de chars ou la lutte. Vous découvrirez lors de la visite que d’autres jeux, moins célèbres avaient également lieux dans d’autres villes.

Le lieu regroupe le gymnase, les temples et certaines installations sportives. Par contre, je préfère vous prévenir, il n’en reste pas grand chose à part quelques colonnes.

A une centaine de mètres du site archéologique, vous pouvez également visiter le musée d’Olympie. Le billet d’entrée à 12€ inclue les 2. Il est d’ailleurs plutôt judicieux de vous y rendre en premier pour remettre les choses dans leur contexte et mieux vous représenter les ruines par la suite lors de votre ballade sur le site archéologique.

Pour finir, s’il vous reste du temps, je vous conseille de faire un tour au musée historique des Jeux Olympiques. Il explique très bien toute l’histoire des jeux et le détail des épreuves. Fait rare pour la Grèce, les panneaux sont aussi traduits en Français. Et s’il vous faut encore une raison pour le visiter, l’entrée est comprise dans le billet d’Olympie et du musée archéologique.

Après cette très grosse journée, passez une soirée et une nuit à Olympie.

Etape 5 : Delphes (1 jour)

Prochaine étape de ce voyage en Grèce, le site antique de Delphes.

Mais comme pas moins de 3h15 de route sépare Olympie de Delphes, quelques stops bien sympas seront bien utiles pour couper le trajet. Et vous allez voir, ça passe super vite!

  • A Gianiskari Beach, une plage de sable accessible par une piste. Vraiment tranquille comme endroit.
  • A Nafpaktos: située en bord de mer, la ville propose 2 grandes plages avec des bars et un petit port. Il y aussi un château tout en haut de la ville pour contempler la vue sur la baie et jusqu’au pont de Charilaos Trikoupio (entrée à 2€).
  • A Galadixi: autre petit village en bord de mer avec une balade le long du port et dans la pinède. On y trouve des cafés et restaurants. Idéal pour le déjeuner !

Vous arriverez ainsi à Delphes dans l’après-midi. Inutile de vous hâter, car tout comme pour Olympie, il y aura moins de monde en fin de journée et la lumière sera meilleure. Vous trouverez le site archéologique à la sortie de la ville. Il y a un parking à l’entrée.

Le lieu a revêtu une grande importance pour les Grecs. C’est ici que pendant 6 siècles, la pythie et ses oracles, ont façonné l’histoire du pays. En pleine montagne, sur le Mont Parnasse, Delphes est aujourd’hui classé au  patrimoine mondial de l’UNESCO.

La balade qui vous permet de découvrir les différentes installations dont le temple d’Apollon, le théâtre et le stade est vraiment agréable, surtout grâce à la vue magnifique sur les montagnes alentours. Delphes a vraiment été une bonne surprise et je la considère comme l’un des meilleurs sites antiques de Grèce.

Vous pouvez aussi faire un tour par le musée archéologique qui se trouve à côté pour y découvrir certains des vestiges  exhumés sur le site.

Passez une nuit à Delphes.

Etape 6: Les Météores (1 jour)  

Aujourd’hui, rejoignez un autre site naturel vraiment mais alors vraiment exceptionnel : les Météores! Levez-vous tôt pour parcourir les 3 heures de route et pouvoir visiter les Météores car les monastères ferment tôt dans l’après-midi.

Avant d’entamer les visites, arrêtez-vous dans la ville de Kalambaka et passez par l’office du tourisme pour récupérer la carte des Météores avec la liste des différents monastères à voir et les horaires d’ouverture.

Il ne vous restera ensuite plus qu’à suivre la route pour tomber dessus et vous étonner de ces bâtiments perchés, construits au sommet d’immenses rochers! Une vision vraiment unique au monde. Les Météores font pour moi partie des sites vraiment impressionnants à voir en Grèce

Bien que nécessitant de faire un peu de trajet de n’importe où que vous soyez en Grèce, je vous conseille sans hésiter de l’intégrer à votre road trip en Grèce!

Il y a en tout 6 monastères que l’on peut visiter au coût de 3€ chacun. Nul besoin de tous les visiter, un ou 2 sont suffisants. Le plus touristique car vraiment grand et impressionnant est celui du Grand Météore. 

Vous pourrez passer la nuit dans le village de Kastraki aux pieds des météores.

Etape 7: Mont Olympe (1 jour)

Aujourd’hui vous prenez la direction du Mont Olympe.
Vous aurez pris soin de réserver un hébergement pour la nuit dans la petite ville de Litochoro. Au départ de cette ville vous pourrez partir pour une randonnée jusqu’au sommet du Mont Olympe.
Je vous laisse organiser une randonnée en fonction de votre niveau, néanmoins pour ceux qui ne se sentent pas capable d’aller tutoyer les dieux, je vous recommande l’itinéraire suivant (que vous pourrez trouver plus en détails dans le guide du routard).
Montez en voiture jusqu’à Priona, point de départ des randonnées. En chemin vous pouvez faire une halte à la maison du Parc où vous trouverez de très bonnes informations pour découvrir ce lieu mythique.
Sur la route n’hésitez pas non plus à vous arrêter à l’ancien monastère d’Agios Dionysos détruit par les nazis puis reconstruit. Si vous ne vous arrêtez pas à la montée vous pourrez vous y arrêter en redescendant. De là un petit sentier vous mène à une petite cascade après 15 minutes de marche puis à un ermitage caché sous la montagne après 30 minutes de marche supplémentaires.
Une fois arrivées à Priona de nombreux chemins permettent de faire différentes promenades sur les flans de l’Olympe. Au niveau du parking de départ à Priona vous trouverez également un restaurant/snack pour vous restaurez.
De retour à Litochoro vous passerez la nuit.

Etape 8 : Volos (1 jour)

La journée de transite vers Volos sera une journée de transport et de repos. Volos sera votre point de départ pour prendre le Ferry vers Skiathos, ile des Sporades.
Vous pouvez donc faire la grasse matinée et partir de Litochoro seulement vers 11h. Il ne faut qu’environ 1h30 pour rallier Volos.
Vous arriverez donc vers 12h30 et pourrez chercher un restaurant sur le front de mer pour déjeuner. La ville de Volos ne présentant pas d’intérêt majeur vous pourrez profiter de l’après-midi sur une des plages proche de la ville. Vous pouvez aussi vous diriger directement vers une plage et en profiter pour déjeuner sur la plage en prenant un gyros par exemple.
Passer la soirée et la nuit à Volos pour prendre le ferry pour Skiathos sur le port le lendemain matin.

Etape 9 : Skiathos (3 jour)

Ce matin il est temps de partir pour la Grèce des îles car la Grèce compte pas moins de 227 îles regroupées en différents archipels. Il serait donc dommage de ne pas faire l’expérience et la découverte de quelques îles.
Les plus connues sont sûrement les Cyclades, La Crête, les îles du Dodécanèse (dont Rhodes). Cependant il y a aussi les îles Ioniennes proche du Péloponnèse qui méritent le détour et bien sûr les petites Sporades sur lesquelles nous allons mettre le cap.
Les Sporades se composent de Skiathos, Skopelos , Alonissos et Skyros.
Notre objectif du jour va être Skiathos ! Pour ça direction le port pour prendre le ferry.
Plusieurs compagnies de ferry font la liaison entre Volos et Skiathos et entre Skiathos et Mantoudi sur l’Ile d’Eubée (éventuellement utile pour votre retour vers Athènes).

Vous pouvez utiliser le site DirectFerries pour rechercher directement les trajets sur toutes les compagnies en même temps. Je vous recommande d’éviter Anes ferry si vous avez le choix (flotte de bateaux assez anciens et assez lent). On arrive à destination quand même cela dit. La compagnie Seajet possède des « super ferry » sorte de TGV des mers. Vous pouvez aussi regarder du côté de la compagnie Hellenic Seaways.

A votre arrivée sur Skiathos il vous faut quitter le port par la seule route qu’il y a ! Et oui cette petite île ne possède pas un très grand réseau routier. Seule une route bitumée principale sillonne l’île sur quasiment toute sa longueur. A cette route viennent s’ajouter une seconde route et quelques pistes praticables en voiture.
L’essentiel de la vie se faisant au sud de l’île vous pourrez normalement rejoindre votre hébergement par la route.
Par opposition au nombre de routes, Skiathos regorge de plage que vous pourrez aller découvrir en voiture pour certaines, en bateau pour d’autres (celles au nord de l’île ou sur les ilots autour de Skiathos).
A ce sujet vous pouvez partir en excursion au départ du port avec différentes compagnies d’excursion à la journée. Les réservations se font essentiellement directement sur le port au pied du bateau (dans la soirée), la veille pour le lendemain.
Différentes excursions vous permettront de découvrir les très belles plages du nord de l’ïle, la blue cave sur la cote ainsi que les îlots d’Argos et Tsougria. Vous pouvez également partir en excursion pour la journée sur l’île voisine : Skopelos.
En terme de visites, Skiathos offre également du patrimoine culturel, avec notamment la possibilité de visiter le village historique de Kastro (premier village sur l’île) et le Monastère d’Evangelistria très beau monastère et dernier encore occupé sur l’île où aurait été confectionné et hissé le premier drapeau grec à croix blanche en 1807.
L’île offre également quelques itinéraires de randonnée plutôt intéressants.
Je vous recommande dans cet itinéraire de prévoir au moins 3 jours sur l’île (à vous de voir si vous voulez allonger le séjour) car vous ferez cette partie e l’itinéraire à la fin de votre séjour, cela vous permettra de vous relâcher et de faire un peu de farniente au bord des plages magnifiques de Skiathos. Vous pouvez par exemple prévoir une journée complète sur une plage comme Koukounaries ou Agia Eléni pour récupérer et profiter du soleil et des sports nautiques. Une journée pour une excursion de votre choix en bateau et enfin une journée pour du tourisme plus culturel. A vous d’adapter selon vos goûts.

Etape 10 : Artemis Temple (proche aéroport) par Mantoudi

Il est temps de quitter Skiathos et de boucler ce road trip en Grèce et retourner en direction d’Athènes pour prendre votre vol retour.
Je vous suggère de passer par Mantoudi sur l’Ile d’Eubée pour votre ferry retour. Vous réduisez ainsi la distance à parcourir en voiture.
Le trajet en ferry+ voiture jusque dans la région d’Athènes vous prendra une bonne partie de la journée. Nous concernant nous avons choisi de passer notre dernière après-midi et notre dernière nuit à Artemis qui est une ville de bord de mer proche de l’aéroport.
Je vous suggère d’en faire autant.
Vous pourrez ainsi au choix faire une promenade sur le bord de mer ou vous baigner une dernière fois avant de quitter la Grèce.

Passons maintenant à une petite synthèse des fondamentaux au sujet de la Grèce.

Climat

  • En Grèce, sud de l’Europe oblige, il fait bon voir même très bon. Si vous supportez difficilement les grosses chaleurs et que votre objectif est de visiter et pas uniquement de faire de la farniente à la plage, je pense qu’il faudra plutôt envisager votre voyage entre avril et juin ou alors fin septembre car juillet et août c’est caniculaire. L’année 2021 l’a d’ailleurs particulièrement été avec malheureusement un triste record d’incendies.

Culture

  • Premier point, si comme nous vous prévoyez de conduire en Grèce, sachez que les grecques sont assez peu « disciplinés » sur la route. Le code de la route bien que théoriquement commun à toute l’Europe est légèrement adapté en Grèce. On s’aperçoit assez vite que la Grèce c’est le bout du bout du bout de l’Europe, dernier pays de l’Union avant la Turquie. De fait on est aussi presque plus en Europe et le dépaysement est relativement important. Je pense que c’est à ce jour le pays d’Union européenne ou j’ai le plus eu l’impression par moment de n’être pas tout à fait en Europe.
    Voyons rapidement les principales différences avec notre façon de conduire en France.
    En Grèce le panneau cédez le passage n’existe pas. Il est remplacé par le panneau stop partout où en France nous aurions mis un cédez le passage. Pour autant les grecs ne marque pas forcément l’arrêt.
    Autre subtilité, en Grèce, hors agglomération et hors autoroute, par défaut on roule sur les bandes d’arrêt d’urgence, plutôt large cela dit. Car la voie de circulation normale est dédiée au dépassements et aux personnes pressées.
    Ne vous étonnez pas non plus de voir quelqu’un s’arrêter sur le bord de la route mais bel et bien sur la route, avec ses feux de détresse, cela veut simplement dire qu’il se gare. En dehors de cela, on va dire que les clignotants sont relativement facultatifs…
    Autre étonnement garanti, à deux-roues motorisé le port du casque n’est pas obligatoire. Y compris sur des motos de grosse cylindrée. Nous ne parlerons pas du reste de l’équipement de motard qu’il est très rare de voir. Plus surprenant encore, il n’est pas rare de voir une personne sur un scooter conduire d’une main et téléphoner de l’autre ou bien siroter un frappé (café froid). Voilà pour les petites surprises que vous réserve la route.
  • Deuxième point d’importance, sachez qu’en Grèce vous ne jetterez pas le papier dans les toilettes. En cause un système de canalisation ancien qui n’accepterait pas le papier toilette et se boucherait facilement le cas échéant. Peut-être aussi l’héritage turc. Car n’oublions pas que la Grèce a été sous domination turque pendant de nombreuses années et qu’il y a encore quelques décennies la plupart des toilettes étaient « à la turc ». Heureusement aujourd’hui vous aurez dans la plupart des cas une cuvette qui a remplacé les anciens toilettes à la turc.

Economie

  • Parlons un peu argent. La monnaie locale est l’euro, pas besoin donc de prévoir du change.
    En terme de niveau de vie, la Grèce est bien connue pour être un pays en difficulté en sein de l’union Européenne. Depuis la crise de 2008 la Grèce peine à relever la tête.
    si l’on remonte plus loin, la Grèce a malheureusement subit de très nombreuses difficultés économiques dans son histoire. C’est extrêmement dommage quand on connait l’héritage antique du territoire grec, issue d’une civilisation avancée à l’époque. C’est également plus que dommage quand on voit les ressources naturelles disponibles et le potentiel de ce pays. Si vous voulez en savoir plus sur la situation géopolitique de la Grèce je vous invite à lire le résumé de quelques pages disponibles à la fin du routard et qui permet de rapidement bien appréhender le contexte économique et politique de la Grèce d’aujourd’hui.
    Pour parler plus concrètement de l’aspect voyage en Grèce continentale, le prix des hébergements est relativement bon marché en Airbnb ou à l’hôtel. A prestations équivalentes je dirais que les prix sont 10 à 20% plus bas qu’en France.
    Concernant la restauration, c’est beaucoup moins cher qu’en France. Vous mangerez de façon très copieuse pour bien moins cher qu’en France. De plus la Grèce est un pays du bassin méditerranéen, vous aurez donc une alimentation équilibrée et riche en fruits et légumes.

Se nourrir

  • Comme évoqué juste au-dessus, il est facile de manger équilibré et pour pas cher en Grèce. Si vous cuisiné vous-même vous pourrez vous ravitailler dans les nombreuses épiceries et supérettes. Le concept de gros supermarché comme chez nous n’est pas très répandu en Grèce. Quelque part ce n’est pas plus mal. Pour les fruits et légumes vous trouverez également de nombreux primeurs sur le bord des routes en dehors des agglomérations.
    Si vous voulez de la restauration rapide les Gyros, spécialités grecques au porc ou au poulet servit avec du pain pita, ressemblant dans l’idée à un Kebab mais avec plus de légumes et une sauce type taziki vous coûteront moins de 4 euros par portion à emporter en dehors d’un restaurant/taverne. Même dans une taverne cela reste un des plats bons marchés.
Gyros en terrasse d’une taverne

En parlant de taverne justement, en Grèce le concept de restaurant est un peu différent de par chez nous. Les « vrais » restaurants avec menu entrée / plat / dessert existent mais ne sont pas très répandus. On trouvera beaucoup plus de Taverne. Dans la culture grecque la Taverne c’est le lieu convivial où l’on va en famille ou entre amis pour passer un bon moment et manger de façon copieuse et à bon prix. Les grecs ne roulant pour la plupart pas sur l’or, leur objectif est de passer un bon moment mais aussi de manger à leur faim.
D’ailleurs dans les tavernes c’est un peu comme le dimanche à la maison, on ne commande pas un plat pour une personne, on commande des plats en fonction de la faim des convives et ils seront posés au milieu de la table pour être partagés. Chacun pourra goûter à tout ce qui lui fait envie car chaque personne se verra en plus disposer une assiette et des couverts.
Côté boisson, la bière est bon marché, les softs (sans alcool) aussi, le vin en bouteille est au même prix qu’en France. Le vin au pichet lui est plus abordable mais attention à ce qu’il ne soit pas « retsina » c’est-à-dire que de la résine de pin a été ajoutée dedans modifiant de fait le goût. Aujourd’hui hormis parfumé le vin il n’y a plus de raison de le faire mais jadis de la résine de pin était appliquée pour sceller les amphores, cette technique servait à améliorer la conservation du vin dans le temps mais de fait un transfert de goût se produisait parfumant un peu le vin. Certains grecs appréciant ce goût particulier, il est resté cette coutume d’ajouter dans certains cas de la retsina.
Les vins grecs sont à mon sens très disparates en terme de qualité. Il y a du très bon comme du très mauvais. Cela n’engage que moi et ma chère et tendre, après avoir gouté environ une dizaine de vins. Faites vous votre propre avis et n’hésitez pas à venir me dire ce que vous en pensez.

Nous arrivons au bout de cet article, vous l’aurez compris nous avons beaucoup aimé notre temps passé en Grèce. J’espère que le partage de ces informations contribuera à faciliter l’organisation de votre voyage en Grèce. N’hésitez pas à venir partager vos expériences avec nous dans les commentaires.

Bon voyage !

Vous trouverez d’autres astuces et recommandations dans la section voyages du blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.